Friday, 24 November 2017

ASK host homes volunteering experience/ L"experience du volontariat des familles d"accueil de ASK




An intrinsic part of the ICS programme is living with a local host family, who are expected to take you in as one of their own. They’ll teach you how to hand-wash your clothes, set up rubbish fires in the middle of the street, buy omelettes from the local shops, and eat local dishes like to (even if they’re not to everyone’s taste). In this blog, we wanted to get the host home experience from both sides of the equation, both the volunteers and the hosts themselves, and we hope the ideas below provide an insight into what living with a new family can be like.




Une partie intrinsèque du programme ICS est de vivre avec une famille d’accueil locale, qui devrait vous considérer comme l’un des leurs. Ils vous apprendront à laver vos vêtements a la main, à acheter des omelettes dans les restaurants locaux, et à manger des plats locaux aussi (même s’ils ne sont pas du goût de tout le monde). Dans ce blog, nous vous feront part de l’expérience de l’accueil des deux cotés de l’équation, les volontaires et les hôtes eux-mêmes, et nous espérons que les idées ci-dessous donnent un aperçu de la vie en famille.




                                   counterparts Ewan, Alioune and Chris




In the Yameogo home, the key message is clear: communication is what makes living together work. The family also see this as a way of aiding one of the biggest parts of ICS, the cultural exchange aspect, because if we don’t talk to one another, then problems are getting bigger and no-one is learning anything. When asked about what he thought to be the best thing about having volunteers live with him for 10 weeks as part of his family, Mr Yameogo responded with “You’re happy living with us?” I nodded, and his response was “Then I’m happy that you are.” For our host mother, unity is the key, with her most positive aspect showing that despite whatever else may divide us, we’re all humans, and we’re all united when we work together like this.




Dans la maison des  Yameogo, le message clé est clair et c’est la communication qui fait le vivre ensemble. La famille voit cela comme un moyen d’aider l’une des plus grandes parties de ICS, l’échange culturel, parce que si nous ne parlons pas les uns aux autres, alors les problèmes s’aggravent et personne n’apprend quelque chose. Lorsque on lui a demandé ce qu’il pense et la meilleure chose à faire pour que les volontaires vivent avec lui pour 10 semaines dans sa famille, M. Yameogo a répondu : ‘Vous êtes heureux de vivre avec nous ?’ J’ai hoché la tête, et sa réponse a été ‘Alors je suis heureux que vous l’êtes’. Pour notre maman d’accueil, l’unité est la clé, avec son aspect le plus positif montrant que malgré tout ce qui peut nous diviser, nous sommes tous des humains, et nous sommes tous unis quand nous travaillons ensemble comme ça.

                            counterparts Salfo, Nick and Bernadette






In our host family there are three volunteers, including two ICV Salfo and Bernadette and a UK volunteer Nicholas. The particularity is that the ICS program provides for each host family an ICV and a UK. Everyone has the opportunity to share their knowledge and learn with others. There is a good atmosphere with the family and we learn a lot from them. And we hope that beyond a simple placement, it will be the friendship of a lifetime.
Our host family has agreed to share with us the experience of living with volunteers. M. Zombré about the best thing about living with volunteers says that it builds sustainable human relationships. It also facilitates cultural exchange. He pointed out that so far the collaboration has had no negative effects. However without making a comparison he found that the volunteers of this cohort are really dynamic and friendly to each other at home, because between us there is the good atmospher. And he hopes that at the end of our stay at home we will always keep in touch and that we would have learned a lot from the family. Finally, he gave us advices for a better life in a host family. These include respect for the hierarchy, respect for the habits and customs of the family and the community.









Dans notre famille d’accueil on est trois volontaires, dont deux volontaires nationaux Salfo et Bernadette et un volontaire britannique Nicholas. La particularité est que le programme ICS prévoit pour chaque famille d’accueil un volontaire national et un volontaire britannique.  Chacun a l’occasion de partager ses connaissances et aussi apprendre avec les autres. Y a la bonne ambiance avec la famille et on apprend beaucoup d’eux. Et nous espérons qu’au delà d’un simple placement, ça sera l’amitié de toute une vie. Notre famille d’accueil a accepté de partager avec nous l’expérience de la vie avec les volontaires. M. Zombré a propos de la meilleure chose en vivant avec les volontaires dit que cela permet de tisser des relations humaines durables. Cela facilite aussi l’échange culturel. Il souligne que jusqu’ici la collaboration n’a eu d’effets négatifs. Cependant selon ces dires et sans autant faire une comparaison, il trouve que les volontaires de cette cohorte sont vraiment dynamiques et sympathiques entre eux à la maison, car y a la bonne ambiance. Et il espère qu’au terme de notre séjour chez lui nous garderons toujours le contact et qu’on aurait beaucoup appris de la famille. Pour finir son propos il nous a donné des conseils pour une meilleure vie en famille d’accueil. Ce sont notamment le respect de la hiérarchie, le respect des us et coutumes de la famille et de la communauté.



                                           counterparts Emma and Larissa





My name is Sawadogo Ines Larissa and my counterpart is Emma Crosby. We live with family Zongo. According to our Host family, the advantages are: getting to know people behavior, their culture and after placement there is the relationship we keep with our national volunteers. For this Cohort we notice a good collaboration between the two volunteers, they integrate and eat everything that we prepared for them. In addition it is the only group where the UK volunteer accepts eating all without sulking.We hope you learn life of home, especially for girls learn to be a good wife. For advices, the volunteers can show new recipes to the host family, then in the future the host family can prepare British food for the volunteers, especially the British volunteers on their food and especially there is the agreement between the two volunteers because it is the key to succeed family life.



Mon nom est Sawadogo Inès Larissa et ma counterpart est Emma Crosby. Nous vivons avec la famille Zongo. Selon notre famille d’accueil, les avantagessont : connaitre les comportements des gens, leur culture et après le placement y’a la relation que nous gardons avec nos volontaires nationaux. Pour cette cohorte, Nous notonsune très bonne collaboration entre les deux volontaires, elles s’intègrent et mange tout ce qu’on prépare pour elle. En plus c’est le seul groupe ou le volontaire UK accepte tout mangé sans bouder. On espère beaucoup vous apprendre sur la vie de foyer, spécialement pour les filles apprendre àêtre une bonne épouse.Pour les conseils,les volontaires peuvent nous  montrer de nouvelles recettes dans la famille d’accueille et surtout les volontaires britanniques sur leur mets et surtout qu’il y’ait l’entente entre les deux volontaires parce que c’est la clé pour réussir la vie en famille.

By Salfo, Ewan and Larissa
Pictures/Photos: Salfo and Alioune






Friday, 17 November 2017

A day at Didyr/ Un jour a Didyr




We’re already five weeks into our placement, and so far we’ve had a lot of success in our activities. One beautiful example of these successes is awareness raising. Whilst working on these sessions, we are focused on the rights of people living with disabilities. With this in mind, we had our second awareness raisin at Didyr. Now let’s get into the details.





Nous sommes déjà à cinq semaines de notre placement et jusqu’ici nous avons eu beaucoup de succès dans toutes nos activités. Un des beaux exemples de ces succès est relatif aux sensibilisations. A travers cette activité nous sommes focalisés sur les droits des personnes vivant avec un handicap. Dans cette optique, nous avons eu notre deuxième sensibilisation à Didyr. Maintenant allons plus bas pour plus de détail.





The rural town of Didyr is located in the province of Sanguié, 50 kilometers north of Koudougou and 35 kilometers from Réo, and it’s the third largest town in Sanguié. For this session we planned to build an access ramp to the town hall and then to carry out an awareness raising on the rights of people living with disabilities.





La commune rurale de Didyr est située dans la province du Sanguié principalement au Nord à 50 km de Koudougou et 35 km de Réo. C’est la troisième plus grande commune du Sanguié. Pour cette session, on a prévu construire une rampe d’accès a la mairie et donner la sensibilisation sur les droits des personnes vivant avec un handicap.
 
 



As soon as we arrived in the town, the team began building ramp, and after having received advice on how to make sure it would be strong and stable, we built the foundation. Having finished this first stage, we went to the awareness raising.





Si tôt arriver dans la commune, l’équipe a commencé à construire la rampe et après avoir reçu des conseils sur la durabilité de la rampe, nous avons construit la fondation. Après avoir finit le premier stade, nous sommes allés pour la sensibilisation.




                                     Ramping up the effort/ Effort de construction de la rampe

 

At the town hall/ A la mairie




Our partner association in this area is the Didyr Association for People Living with Disabilities. One part of this session was a demonstration by Koudougou’s wheelchair basketball team. This left many of the crowd shocked, as they didn’t realize there was a sport that was for disabled people, and it was the first time they’d ever seen it played. This proved a massive success, as it showed the crowd that despite having a disability, the team were still able to play and have fun. We have also been doing inclusive sport, including blind running and Torball, with pupils from a local school.





Notre association partenaire dans cette localité est l’Association Solidaire des Personnes Handicapés de Didyr(ASHD). Une partie de cette session fut la démonstration de l’équipe de Handibasket de Koudougou. Beaucoup de gens dans la foule étaient stupéfaits d’une part car ils n’avaient pas réalisé qu’il y avait un sport pour personnes en situation de handicap et d’autre part c’était leur première fois de les voir jouer. Cela prouve un énorme succès, comme l’a montré la foule, les personnes vivant avec un handicap ont un sport auquel ils sont en mesure de jouer et de  s’amuser. Nous avons aussi fait le sport inclusif, la course a l’aveugle et le Torball avec les élèves de la localité.

                                     A handy basketball demonstration/ Démonstration du Handibasket


                                                       Blind running/ La course a l’aveugle




The theatre troupe, composed of nine disabled people, brought the house down. Their depiction of a rags-to-riches transformation of a previously impoverished son and the interactions he had with his father made all the volunteers laugh, even the UK volunteers despite the fact that the whole production was put on in Moore. This performance, combined with the Handibasket team’s, was a real showcase of Koudougou’s talented community of people living with disabilities.





La troupe de théâtre, composée de neuf personnes en situation de handicap ont fait rire plus d’un. Leur représentation d'une transformation d’une vie de misère en richesse d'un fils en situation de handicap auparavant pauvre et les interactions qu'il a eu avec son père ont fait rire tous les bénévoles, même les volontaires britanniques malgré le fait que toute la production a été mise en Moore. Cette performance, combinée à celle de l'équipe du Handibasket a été une véritable vitrine de la communauté talentueuse des personnes vivant avec un handicap de Koudougou.


                                         Theatre troupe in action/ La troupe théâtrale en action

 

The last step was interactive exchange with the townspeople. We asked questions, to which the people present gave good answers. The questions were around the definition of disability, the different types of disability and also the rights of these people. We’ve reinforced their knowledge by giving them the definition of a disability, the rights of disabled people and also the different types of disabilities. We are satisfied with this session because now these people will be ambassadors for the rights of people with disabilities.



La dernière étape fut l’échange interactif avec la population. Ces échanges ont été nourrit de questions auxquels les personnes présentes ont donné de bonnes réponses. Ces questions étaient articulées autour de la définition d’un handicap, les différents types de handicap et aussi les droits de ces personnes. Nous avons  renforcé leurs connaissances en leur donnant la définition d’un handicap, les droits des personnes en situation de handicap et aussi les différents types de handicap. Nous sommes satisfaits de cette session car désormais ces personnes seront des ambassadeurs des droits des personnes en situation de handicap.
                                            Awareness raising time/ temps de la sensibilisation

                                              Changing our world/ Changeons notre monde




                                                                                       By Salfo and Ewan
                                                                                       Pictures/Photos: Salfo